Monde

Chine - Etats Unis La Chine exhorte les Etats-Unis à assumer leurs obligations envers l'OMS

Publié par DK NEWS le 20-05-2020, 16h06 | 5
|

La Chine a demandé, mardi, à certains politiciens américains d'arrêter de rejeter le blâme sur les autres et de coopérer avec la communauté internationale pour combattre conjointement la pandémie de COVID-19. 

Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Zhao Lijian s'est ainsi exprimé lors d'un point de presse en réponse à une question portant sur une lettre publiée sur Twitter par le président américain Donald Trump. 
Dans une lettre adressée au directeur général de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, dont une copie a été publiée lundi par M. Trump sur Twitter, le président a menacé de cesser de financer l'OMS si l'organisation ne s'engage pas à procéder à "des améliorations substantielles" dans un délai de 30 jours. 
"La Chine a expliqué de manière chronologique notre travail de prévention et de contrôle de la maladie à nouveau coronavirus à plusieurs reprises", a indiqué M. 
Zhao, ajoutant que l'OMS avait clarifié les erreurs des accusations des Etats-Unis. 
Selon lui, la lettre du dirigeant américain constitue une tentative de trom per le public et de calomnier la Chine, ainsi que de se soustraire à sa propre responsabilité. 
Elle n'est rien qu'une tentative inutile, a-t-il ajouté. 
Alors que le COVID-19 continue de se propager aux Etats-Unis et dans d'autres parties du monde, l'unité et la coopération, sauver des vies et redresser l'économie restent les tâches les plus urgentes, a expliqué le porte-parole. 
Il a ajouté que la proportion et les normes des contributions évaluées ont été confirmées par tous les Etats membres de l'OMS et qu'il s'agissait d'une obligation juridique de tous les Etats membres de payer l'intégralité de leurs contributions en temps opportun. 
La décision des Etats-Unis de geler leur financement à l'OMS selon leur propre volonté est une pratique de l'unilatéralisme et une violation de leur obligation internationale, a poursuivi M. Zhao. 
A ce moment crucial de la lutte mondiale contre la pandémie, soutenir l'OMS, c'est sauvegarder les idéaux et les principes du multilatéralisme, supporter la coopération internationale et lutter pour sauver des vies, a indiqué M. Zhao, ajoutant que la Chine soutiendrait, comme à l'accoutumée, le rôle dirigeant de l'OMS dans la coopération internationale pour lutter contre le COVID-19 et continuerait à appuyer le travail de l'OMS à travers divers moyens. 
La Chine appelle la communauté internationale à renforcer le soutien politique, à augmenter le financement à l'OMS, et à coordonner les ressources mondiales pour remporter la bataille contre la pandémie, a indiqué M. Zhao, ajoutant que "la tentative des Etats-Unis d'utiliser la Chine comme excuse pour se soustraire à leurs obligations internationales envers l'OMS faisait fausse route".
 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.