Monde

République démocratique du Congo : 450 civils tués en sept mois en Ituri

Publié par DK NEWS le 24-08-2021, 14h57 | 6
|

 Au moins quatre cent cinquante (450) civils ont été tués et plusieurs maisons incendiées, entre les mois de janvier et juillet dans des violences qui ont ensanglanté la province de l'Ituri dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC), selon la société civile.

Ces meurtres ont été perpétrés par des éléments de différents groupes armés locaux et étrangers parmi lesquels, les Forces démocratiques alliés (ADF) qui opèrent dans le Sud du territoire d’Irumu, d’après un rapport publié lundi à Bunia, chef-lieu de la province de l’Ituri.
Ce groupe armé d’origine ougandaise est responsable du meurtre d’environ 300 personnes dans les chefferies de Tchabi, Boga et Walese Vonkutu sur la route nationale numéro 4 (RN4), au Sud du territoire d’Irumu, d'après le rapport.
La plupart des victimes ont été massacrées dans leurs champs alors que d’autres l’ont été, à leurs domiciles.
Selon ce même rapport, d’autres civils encore, ont été exécutés dans la brousse par leurs ravisseurs pendant leur déplacement après leur kidnapping.
Les rebelles "tuent, braquent et extorquent les paisibles populations", explique le rapport rédigé après des enquêtes menées par les membres de la société civile d'Irumu.
Dans d’autres localités comme les chefferies de Andisoma, Mobala, Babelebe et Baboaboko, "plus de cent cinquante (150) civils, dont des femmes, ont été tués par des groupes armés locaux qui font vivre un véritable calvaire aux populations civilesé, souligne le rapport.
"Des villages sont déserts et des milliers de civils vivent en captivité dans la brousse", a affirmé Gili Gitabo, président de la société civile d’Irumu.
Ce rapport a été remis au premier ministre, Jean - Michel Sama Lukonde qui a entamé, depuis vendredi, une mission d’évaluation de l'état de siège décrété dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, les plus meurtries par les violences des groupes armés dans l'Est de la RDC.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.