Société

Femme rurale Entrepreneuriat : la femme rurale a bénéficié de 32% des micro-crédits destinés aux femmes

Publié par DK NEWS le 13-10-2021, 16h29 | 4
|

Le Directeur général de l'Agence nationale de gestion du micro-crédit (ANGEM), Abdelfattah Djebnoune a fait savoir que 32% des micro-crédits octroyés aux femmes pour la création de projets d'entrepreneuriat avaient profité à la femme rurale.
Le nombre de femmes ayant bénéficié de micro-crédits pour la création de projets dans le cadre de l'ANGEM, depuis le lancement de ce dispositif en 2005 jusqu'à juin 2021, s'élève à 602.205 femmes, dont 191.846 femmes rurales, soit un taux de 32%, a indiqué M. Djebnoune dans une déclaration à l'APS à la veille de la célébration de la Journée internationale des femmes rurales (15 octobre).
Le DG de l'ANGEM a fait état d'un montant de 14,5 milliards de DA de crédits octroyés à la femme rurale durant la même période, des crédits destinés notamment à l'acquisition des matières premières pour partie et également à la création des projets.
Détaillant la nature des activités exercées par la femme rurale, le même responsable a cité l'apiculture, la production mellifère, la production des fruits et légumes, les pépinières, ainsi que l'artisanat, le te xtile et le tissage des tapis, outre la fabrication des accessoires et des bijoux traditionnels.
Les activités de la femme rurale englobent également plusieurs domaines liés au secteur des petites industries, tels la fabrication des pâtes (couscous et pain traditionnel), la couture du prêt-à-porter, la fabrication de chaussures et des vêtements en cuir, le secteur des services, la coiffure, l'esthétique et la fabrication des filets de pêche. Pour l'année 2022, un taux de 30% des crédits destinés aux femmes sera consacré aux femmes rurales, l'objectif étant de financer certaines activités agricoles et d'encourager notamment la production du safran, de l'alfa, du romarin et de l'huile d'argane, a-t-il encore fait savoir. 
Les femmes rurales sont encouragées à contracter des micro-crédits pour la création de projets adaptés aux matières premières disponibles en milieu rural, a ajouté M. Djebnoune qui a mis l'accent sur l'importance d'autonomiser économiquement et socialement cette catégorie, tout en veillant à rapprocher les informations autour des modalités d'obtention du micro-crédit des femmes dans les zones enclavées et isolées, ou encore dans les zones d'ombre.
Mettant en avant le rôle de l'entrepreneuriat féminin dans l'appui du développement socioéconomique, M. Djebnoune a relevé que les femmes entrepreneures comptent parmi elles des diplômées de la formation professionnelle, des artisanes ou de simples femmes au foyer ayant pu accéder au monde des affaires.
Les projets féminins sont une véritable source de développement économique et une manière d'autonomiser la femme rurale, a estimé le responsable, rappelant dans ce sens, les efforts du secteur de la solidarité nationale visant à garantir une insertion socioprofessionnelle ainsi qu'une autonomie financière à cette catégorie en lui accordant toutes les opportunités disponibles dans ce cadre, notamment l'accès au monde du travail.
Pour ce faire, ajoute M.
Djebnoune, l'Agence a pris une batterie de mesures et mis en place des programmes permettant de réaliser certains acquis en ce qui concerne la femme rurale et ce à travers l'organisation des caravanes et des journées de sensibilisation et d'information au niveau des communes rurales sur la promotion de l'entrepreneuriat féminin.
L'ANGEM œuvre, en collaboration avec l'association nationale d'alphabétisation "Iqraa", à l'application des programmes d'alphabétisation en faveur des femmes rurales pour les doter de certaines connaissances leur facilitant la création et la gestion d'une activité, outre l'élaboration de programmes de formation pour la sensibilisation de la fem me en milieu rural sur l'importance de l'entrepreneuriat, a-t-il fait savoir. 
L'Agence s'attèle également, à travers des cycles de formation spécialisée, à développer chez la femme les compétences nécessaires pour la gestion administrative et financière de son projet tout en veillant à hisser le niveau de sensibilisation de la femme rural quant à l'exploitation optimisée des ressources naturelles locales.
Pour ce qui est de la commercialisation des produits de terroir de la femme rural, l'ANGEM a organisé des foires locales, régionales et nationales, des manifestations auxquelles s'ajoute la création d'un portail électronique pour faire connaitre ces produits, tout en encourageant les femmes rurales à s'organiser sous forme de réseaux professionnels pour structurer leurs activités et créer des espaces de coopération et d'échanges entre elles.
Pour faire réussir ces projets financés par des micro-crédits, l'Agence mobilise plus 1.000 accompagnateurs pour assister la femme tout au long du processus de montage du projet, et 147 animateurs dans le domaine de la formation.
 

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.