Forum

Coordination des associations de soutien au programme du président : La tenue de la conférence nationale sera annoncée dans les prochains jours

Publié par DK News le 03-06-2015, 19h55 | 368
|

Au lieu des 1200 pressentis pour évaluer l’action de proximité des associations de la société civile, ce sont 3500 et plus d’acteurs bénévoles qui ont sollicité de contribuer au succès du Forum organisé par la coordination nationale des comités de soutien au programme du président Bouteflika.

Il est ainsi prouvé que des initiatives rencontrent une adhésion qui oblige les organisateurs à reporter une manifestation qui revêt d’autant plus d’importance pour les participants. La conférence animée conjointement par Ahmed Kada et Mustapha Chalabi respectivement coordonnateur national et membre de la direction nationale ont tenu à rappeler la démarche de la coordination nationale des comités de soutien du programme du président Bouteflika !

« C’est après la première élection du président Bouteflika en 1999 que des membres de la commission de soutien ont voulu créer une structure pérenne. La réponse qui leur a été donnée est de s’investir dans des mouvements associatifs locaux, des fondations, des comités de quartiers pour prendre en charge les questions qui préoccupent les citoyens et/ou de les faire participer à des actions de proximité au bénéfice de la collectivité. C’est ainsi que sont nées des milliers d’associations culturelles, sportives, de solidarité et d’alertes des autorités locales, de daïra et wilaya pour prendre  les mesures qui s’imposent. »

Actions de proximité et promotion vivante du programme présidentiel

La Coordination des comités de soutien du programme du président Bouteflika est basée, rappelons-le, sur le bénévolat. Structurée en comités de communes, de daïra et de wilaya, elle regroupe à chaque niveau une diversité d’acteurs sociaux qui connaissent parfaitement la situation dans de nombreux domaines.

Cette connaissance est une source d’information pour tous : médias, citoyens, associations et autorités : «  Malheureusement, malgré une communication suivie et respectueuse des formes, les activités de la coordination sont passées sous silence.

Il en a été ainsi des conférences régionales préparatoires du Forum qui devait avoir lieu  à partir du 4 juin : Tébessa, Blida, Relizane, Ouargla. «  Ce sont 4 millions de citoyens dont l’action est ignorée » mais qui trouveront dans un proche avenir le cadre adéquat pour leur expression dans la voie de la contribution à un front intérieur qui réunirait toutes les forces patriotiques de l’opposition, du pouvoir, des partis et des associations actives de la société civile » comme l’espère le président de la République.

Par O. Larbi


Il était prévu du 5 au 6 juin au Palais des Nations

  • Le Forum national du mouvement associatif et de la société civile reporté

Initialement prévu pour les 5 et 6 juin 2015 à la salle des conférences du Palais des Nations, Club des Pins, Alger, le Forum national du mouvement associatif et de la société civile a été reporté à une date ultérieure. Cette décision a été prise suite au nombre «impressionnant» de demandes de participation qui ont dépassé les 4000 alors que la salle ne peut accueillir que 1000 à 1300 participants, a indiqué M. Kada.    

4 millions de partisans regroupés au sein de la coordination

Après avoir contribué en 1998 à l’élection de l’actuel président de la République, le comité de soutien au candidat Abdelaziz Bouteflika qui regroupait 4 millions de partisans s’est divisé en associations locales ou nationales activant dans différents domaines (jeunesse, culture, sport, environnement).

Ces associations se sont regroupées par la suite pour former le noyau de la Coordination des associations de soutien au programme du président de la République.  

Mettre un terme à la bureaucratie

L’une des principales missions assignée à la Coordination, la lutte contre la bureaucratie, qui constitue le primer obstacle pour la mise en œuvre du programme du président de la République, a indiqué le coordinateur national Kada Ahmed.

L’autre objectif est de renforcer la société civile et le front intérieur. «L’Algérie est prise pour cible, les menaces sont réelles et cela se fait sentir notamment au niveau de nos frontières. Cette situation impose  l’implication  des représentants du gouvernement, des chefs de partis, des membres de la société civile et des personnalités nationales pour faire face à ces menaces», a souligné M. Kada.

Par Rachedi Rachid

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.