Monde

Nigeria : Shell ferme deux oléoducs, invoquant «l’état de force majeure»

Publié par DK News le 29-08-2015, 23h03 | 18
|

Le groupe pétrolier anglo-néerlandais Shell a fermé deux oléoducs stratégiques au Nigeria, afin de réparer des fuites dont certaines causées par des sabotages, et a déclaré un «état de force majeure» sur ses exportations de brut.

Dans un communiqué rendu public, la SPDC, filiale nigériane de Shell, annonce que cet «état de force majeure» a été décidé jeudi «après la fermeture des oléoducs Trans Niger (TNP) et Nembe Creek Trunkline (NCTL)».

Ces deux pipelines acheminent le pétrole à partir du terminal de Bonny Light, un des principaux du pays. L'entreprise fait état d'une fuite sur le TNP au niveau d'Oloma dans l'Etat méridional de Rivers, «tandis que le NCTL est fermé pour remplacer des tronçons où le brut a été siphonné».

Shell, qui ne mentionne pas la quantité de pétrole concernée par ces fuites, dit tenter de rouvrir les deux canalisations au plus vite. Invoqué dans des circonstances exceptionnelles, «l'état de force majeure» permet à la compagnie pétrolière de s'exonérer de toute responsabilité en cas de non-respect de ses contrats de livraison.

Shell se plaint régulièrement des vols de pétrole et du sabotage des oléoducs. Elle accuse les vandales d'être responsables des cas de pollution pétrolière qui lui sont imputés dans le sud du pays. Le vol de pétrole brut et le sabotage des oléoducs sont un problème majeur au Nigeria, premier producteur de pétrole d'Afrique (plus de deux millions de barils par jour). Selon des estimations, ils représentent des pertes de revenus de 6 milliards de dollars (4,3 milliards d'euros) par an.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.