Actualité

Traversée sur le Tariq Ibn Ziyad : L’ENTMV à la rescousse de la SNCM

Publié par Cherbal E-M le 11-01-2016, 22h54 | 1247
|

En cette période de fin de début d’année, et pour s’enquérir des conditions de voyage des passagers entre Marseille et Alger, le correspondant à Paris de DK News a fait la traversée de la Méditerranée à bord du bateau battant pavillon algérien Tariq Ibn Ziyad.

Il relate les conditions de ce voyage qu’il assimile à un véritable moment de plaisir et de détente, tant les conditions d’accueil et d’organisation sont conçues pour faire de la traversée un moment de détente et de convivialité.

Premier point de contact, les guichets commerciaux du port de Marseille où active une dynamique équipe commerciale de la société nationale Entreprise Nationale de Transport Maritime des Voyageurs (ENTMV), sous la houlette du chef d’escale Boualem Messles aux petits soins, tente de mobiliser pour agrémenter les conditions d’accès au bateau.

Le 9 janvier le Tariq Ibn Ziyad prend le large à destination d’Alger avec à son bord 550 passagers et 350 véhicules dont 60 véhicules et près de 200 passagers devaient à l’origine voyager avec la SNCM.

Pour rappel, ce fleuron de la compagnie nationale de navigation maritime ENTMV construit en 1995, dispose d’une capacité de 1276 passagers et de 446 véhicules.

A bord, le commandant Benamghar Mokrane, du haut de ses 32 années d’expérience, veille au grain, inspecte tous les recoins et s’assure des bonnes conditions d’embarquement et d’installation.

 

ENMTV-NCM le sens le plus noble à la solidarité

Il fait même dans la négociation sociale en intervenant, avec le commissaire de bord, Mehiris Abdellah pour s’expliquer avec un groupe de passagers pris à bord, en raison d’une grève de la société de navigation maritime française SNCM, et qui voulaient avoir toutes les commodités à bord, oubliant que le voyage «acheté» auprès de la société française ne comprenait pas les prestations revendiquées. On apprendra ainsi que l’ENTMV a ouvert les portes de ses bateaux aux voyageurs de la SNCM en grève, comme ce fut le cas, le 6 janvier dernier, lorsqu’elle a récupéré 42 voitures et 75 passagers de la SNCM.

Il est à souligner un fait pour le moins surprenant ; il s’agit du comportement d’une partie des passagers qui, à bord des navires étrangers sont « civilisés » et se « comportent bien » et qui, à bord des navires battant pavillon algérien, deviennent subitement des râleurs très revendicatifs et se transforment.

 

Au four et au… Moulin

La Direction générale et ses représentants à Marseille assurent que toutes les dispositions ont été prises pour rapatrier les passagers en difficulté en raison de cette grève de la SNCM. Au four et au moulin, le commandant Benamghar fait avec conditions de stress et de fatigue des voyageurs ; « Quand un voyageur arrive à bord il a déjà effectué un trajet et passé les différentes formalités, ce qui le fait arriver chez nous généralement stressé et fatigué et nous sommes tout à fait habitués et disposés à traiter avec eux et les réconforter », nous dit-il. En même temps qu’il assure les conditions de confort de ses passagers, le commandant de bord ne cesse de faire la navette avec la cabine de commandement pour s’assurer que les conditions météorologiques n’influent pas sur les conditions de navigation du bateau. En effet, durant la traversée, des perturbations météorologiques ont fortement inquiété l’équipage resté en alerte pour trouver le meilleur itinéraire.

Après les premiers instants du départ, une petite virée s’est imposée du côté de l’infirmerie du bateau.

A la tête du staff médical, le docteur Mezghrani Mohamed veille entre soins aux personnes et sur les conditions d’hygiène dans les bâtiments du bateau, avec une attention particulière pour les cuisines et la nourriture présentée aux voyageurs, contrôlées bi quotidiennement. Il dit être à la tête d’un hôpital d’une petite ville dans lequel toutes les conditions sont réunies pour prodiguer des soins allant de la pédiatrie à la gériatrie.

« Récemment, nous avons reçu les félicitations des autorités portuaires françaises venues inspecter notre bateau’’, lance-t-il avec une petite pointe de fierté.

Cherbal E-M

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.