Sports

Mondial à 48 équipes: Hayatou espère en faire profiter l'Afrique

Publié par DK News le 11-01-2017, 16h23 | 5
|

Le président de la Confédération africaine de football (CAF), Issa Hayatou a souhaité que le continent africain puisse bénéficier de l'élargissement, à 48 sélections, des participants à la Coupe du Monde à partir de l'édition 2026.

Dans une déclaration à RFI, Hayatou a indiqué que l’Afrique espère avoir 9,5 à 10 places grâce à la nouvelle formule du Mondial, votée à l’unanimité mardi à Zurich (Suisse) par le Conseil de la Fédération internationale de football (FIFA).

"Même sans le passage du nombre de participants de 32 à 48, il était envisagé que le continent bénéficie d’une place supplémentaire", selon le président de la CAF.

Avec la formule du Mondial à 32 équipes en vigueur depuis 1998, l’Afrique compte 5 représentants.

Les modalités de répartition des 16 places supplémentaires devraient être arrêtées lors du prochain congrès de la FIFA, en mai prochain.

Le Conseil de la FIFA a voté à l'unanimité de ses 33 membres le passage de 32 à 48 participants pour les prochaines phases finales du Mondial, à partir de 2026.

Les 48 participants seront répartis dans 16 groupes de 3 équipes, les 2 premiers de chaque groupe accédant au tour suivant.

Voulue et défendue depuis sa nomination par le nouveau président de l'instance, Gianni Infantino, cette réforme vise à augmenter l'exposition du tournoi, à générer des revenus supplémentaires et à offrir plus de places à des zones géographiques sous-représentées dans cette compétition.

Créée en 1928, la Coupe du Monde de football comptait 13 participants à l'origine, pour sa première édition en 1930. Le nombre de participants est par la suite passé à 16 en 1934, puis à 24 équipes en 1982, avant de se fixer à 32 nations depuis 1998.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.