Histoire

Selon le SG de l’ONM, Saïd Abadou : Le parcours révolutionnaire et diplomatique de feu Mohamed Seddik Benyahia, un legs historique

Publié par DKnews le 19-05-2017, 16h37 | 27
|

Le parcours révolutionnaire et diplomatique de  feu Seddik Benyahia (1932-1982) constitue «un legs historique méritant  l’intérêt et l’étude», ont considéré jeudi à Jijel des personnalités  nationales.

Seddik Benyahia était parmi les «nobles et fidèles» diplomates de  l’Algérie, a déclaré le Secrétaire général de l’organisation nationale des  moudjahiddine (ONM), Saïd Abadou, lors d’une journée d’étude consacrée au  rôle de l’homme politique dans l’histoire de l’Algérie, tenue au pôle  universitaire Tassoust de Jijel.  Il a relevé qu'en perdant cet homme, décédé lors d'une mission médiation  pour la paix entre l’Irak et l’Iran, «l’Algérie avait perdu un homme de la  paix». 

De son côté, l’ex-chef du Gouvernement, M. Rédha Malek, camarade du défunt  lors de la Guerre de libération nationale, a affirmé que le parcours de  Seddik Benyahia était plein de réalisations qui ont contribué au  développement de l’histoire de l’Algérie contemporaine.

Dans son témoignage, M. Malek a indiqué que le défunt privilégiait la  prudence, évoquant les positions de Mohamed Seddik Benyahia, un des  fondateurs de l’Union nationale des étudiants musulmans, lors des  divergences idéologiques entre des membres cet organisme.  Il a également rappelé son rôle dans les négociations d’Evian.

M. Rédha  Malek a ainsi relaté et analysé les compétences tactiques du défunt  moudjahid et son intelligence diplomatique le long des négociations entre  le Front de libération nationale (FLN) et la délégation française.

«L’homme, hors norme, a marqué de son empreinte les négociations  d’Evian», a-t-il soutenu.
De son côté, l’ex ministre, conseillé et journaliste, M. Mahieddine  Amimour a dénombré les qualités du défunt Mohamed-Seddik Benyahia, notant  «qu’il était exceptionnel dans les domaines de la culture et la politique,  savait se comporter en un homme d’Etat dans toute circonstance et £uvrer à  véhiculer un message de paix à travers une diplomatie active et avisée».  

L'intervenant a proposé l’introduction dans le cursus universitaire pour  certaines filières, les parcours des personnalités nationales du rang de  Mohamed-Seddik Benyahia «pour mémoriser et transmettre l’£uvre des grands  de la nation aux jeunes générations».

Pour sa part, Bilal El Aissani, de l’université de Jijel, a évoqué dans  son intervention à l’occasion de la célébration du 35ème anniversaire de la  mort de l’homme de la diplomatie algérienne, les différentes phases de la  vie de cette personnalité nationale, ses tendances et £uvres notamment lors  de la grève de 1956 et la création de l’Union général des étudiants  musulmans algériens en France.

La commémoration de l'anniversaire de la mort de Mohamed-Seddik Benyahia a  été placée sous le slogan «L’étudiant révolutionnaire, le ministre  symbole».

Elle coïncide avec les festivités de la Journée nationale de  l’Etudiant a été marquée par des cérémonies en l’honneur de la famille du  défunt, des moudjahiddine et des étudiants lauréats ayant bénéficié de  bourses d’études à l’étranger.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.