Monde

ONU-Libye : L’ONU n’envisage pas de déployer une force de maintien de la paix en Libye

Publié par DKnews le 09-09-2017, 16h07 | 10
|

L'ONU a déclaré qu’elle n’envisageait pas de déployer une force de maintien de la paix en Libye, précisant que le retour de la Manul, évoqué par l’émissaire Ghassan Salamé, allait intervenir avec un effectif renforcé pour assurer la sécurité du personnel onusien dans ce pays.

Dans une note adressée vendredi aux correspondants, la mission d’appui des Nations Unies en Libye (Manul) a démenti formellement des informations de presse attribuées au représentant spécial du secrétaire général, Ghassan Salamé, selon lesquelles l’ONU allait déployer une force de maintien de la paix en Libye.

Le retour progressif de la Manul en Libye, évoqué à plusieurs reprises par M. Salamé, prévoit une augmentation de ses effectifs, y compris le personnel de sécurité chargé d’assurer la sécurité des locaux de l’ONU à Tripoli, a précisé la Manul.

«La Manul est une mission politique et son mandat, tel qu'établi par le Conseil de sécurité de l'ONU, n'autorise pas la présence d'une force de maintien de la paix ou comme mentionné ( par la presse) Casques bleus) à opérer en Libye», a relevé la mission, réitérant « son plein engagement en faveur de la souveraineté, l'intégrité territoriale et l'unité de la Libye».

Se référant à un entretien accordé par l’émissaire onusien au quotidien allemand Die Welt, la presse internationale a rapporté vendredi qu’une mission militaire d’un peu moins de 250 soldats de l’ONU allait être déployée à Tripoli  pour assurer la sécurité du personnel de la Manul.

Le porte parole du SG de l’ONU, Stéphane Dujarric, a précisé vendredi qu’il s’agissait de «gardes» chargés de la sécurité du personnel civil de la mission. «Ce n’est pas un déploiement de casques bleus», a-t-il déclaré lors de son point de presse quotidien.

A l'image de la plupart des missions diplomatiques, la Manul avait quitté la Libye en 2014 face à la recrudescence des violences. Elle est basée depuis à Tunis, mais ses membres effectuent régulièrement des missions en Libye.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.