Monde

Catalogne : L'UE plaide pour une solution à la crise « dans le cadre de la Constitution espagnole »

Publié par DKnews le 11-10-2017, 16h58 | 14
|

L'UE a plaidé mercredi pour «une solution» à la crise catalane qui doit être trouvée «dans le cadre de la Constitution espagnole», au lendemain d'une déclaration d'indépendance de la Catalogne par le président de la région, Carles Puigdemont, qui a néanmoins suspendu la mise en oeuvre du processus afin de permettre un dialogue avec le pouvoir central à Madrid.

«Nous faisons confiance aux institutions espagnoles et à la capacité du Premier ministre Rajoy, ainsi qu'à toutes les forces politiques qui oeuvrent pour une solution» à la crise catalane, a déclaré le vice-président de la Commission européenne, Valdis Dombrovskis, lors d'une conférence de presse sur l'achèvement de l'union bancaire.

Il a tenu, à ce titre, à préciser que cette «solution» doit être trouvée «dans le cadre de la Constitution espagnole», réitérant l'appel de l'exécutif européen au «plein respect de l'ordre constitutionnel» en vigueur.

Le vice-président de la Commission a assuré, dans ce contexte, que l'exécutif européen «suit de près la situation en Espagne», soulignant que le président de la Commission, Jean Claude Juncker est «en contact permanent» avec le Premier ministre espagnol, Mariano Rajoy.

«Nous soutenons tous les efforts pour surmonter les divisions et assurer l'unité et le respect de la Constitution espagnole», a-t-il ajouté.

Après les incidents qui ont émaillé le référendum d'autodétermination organisé le 1er octobre en Catalogne, l'UE a exhorté le gouvernement espagnol et les partisans de l'indépendance de la région «au dialogue», dénonçant l'usage de la violence qui «ne peut être un instrument de politique».

L'UE qui privilégie le dialogue pour la résolution de la crise qui secoue l'Espagne, refuse toutefois de jouer les médiateurs, estimant que l'exécutif européen n'a «pas de rôle à jouer» dans cette crise dans la mesure où il s'agit d'une «question interne à l'Espagne qui doit être gérée conformément à l'ordre constitutionnel en vigueur».

Le président de la Catalogne, Carles Puigdemont, avait demandé à l'UE de s'impliquer directement dans le conflit qui l'oppose au gouvernement espagnol et à ne «plus regarder ailleurs».

Le porte-parole de l'exécutif européen, Margaritis Schinas a tenu, au lendemain du référendum d'autodétermination de la Catalogne, à rappeler la «doctrine» de l'UE selon laquelle «tout territoire qui accéderait à l'indépendance, se retrouverait, automatiquement, en dehors de l'Union», soutenant, toutefois, que ce référendum n'était «pas légal».

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.