Régions

Tizi-Ouzou: commission ministérielle pour récupérer les cours perdus à cause de la grève du CNAPESTE

Publié par DKNews le 10-01-2018, 16h24 | 13
|

Une commission pédagogique du ministère de l’Education nationale s’est rendue dans la wilaya de Tizi-Ouzou pour élaborer un plan de récupération des cours perdus par les élèves à cause de la grève du Conseil national autonome du personnel enseignant du secteur ternaire de l’éducation (CNAPESTE), a-t-on appris mercredi du directeur local de l’Education.

Cette commission, qui est arrivée lundi dans la capitale du Djurdjura, rencontrera ce mercredi les directeurs des établissements où la scolarité a été perturbée par la grève illimitée du CNAPESTE lancée fin novembre dernier pour réclamer le départ de deux responsables de la direction de l’Education suite à l’agression présumée d’une enseignante par un agent de police dans les locaux de la même direction, en présence de ces deux responsables, selon ce syndicat, et qui a fait perdre aux élèves 24 jours de cours, a indiqué à l’APS Ahmed Laalaoui.

"Un travail d’évaluation des cours perdus a été fait quelque jours auparavant par une autre commission", a indiqué le même responsable, qui a estimé que la situation est "encore   maitrisable et la récupération des cours perdus demeure possible par la mise en place d’un programme de rattrapage qui se fera avec ou sans les enseignants du CNAPESTE, dans le cas ou ces derniers persisteraient dans leur position de poursuivre la grève".

M.Laalaoui a rappelé que sa direction qui "n’a jamais fermé les portes du dialogue", rencontrera mercredi des représentants du CNAPESTE, des parents d’élèves, du wali et des membres de l’Assemblée populaire de wilaya (APW), dans "l’espoir de trouver une solution qui ira dans le sens de la reprise des cours".

Avant cette rencontre, d’autres ont déjà eu lieu initiées par la DE qui a proposé d’abord aux CNAPESTE une mutation interne d’un des fonctionnaires contesté par ce syndicat, en lui changeant de service où il n’aura pas de relation avec les enseignants, alors que le cas du second est pris en charte du moment qu'il prendra sa retraite en février prochain.

Cette proposition qui a fait naître l’espoir d’une reprise des cours chez les parents d’élèves et les scolarisés et qui a été même acceptée par certains syndicalistes qui n’étaient toutefois pas majoritaires au sein du conseil de wilaya du CNAPESTE, a été rejetée par la majorité des délégués syndicaux lors du conseil de wilaya du CNAPESTE de lundi dernier.

Une autre proposition de mise sur pied d’une commission d’enquête mixte ou le CNAPSTE sera représenté, formulée lundi soir par la direction de l’Education, a été également refusée par les grévistes.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.