Hi-Tech

France/Des babouins s'échappent de leur enclos : Un zoo de Paris évacué

Publié par DKNews le 27-01-2018, 14h05 | 31
|

Un groupe de babouins du Parc zoologique de Paris s'est échappé vendredi de leur enclos mais sans "entrer en contact" avec les zones destinées au public, a déclaré à la presse le Parc qui a décidé "par précaution" d'évacuer les visiteurs.

Tous les animaux ont depuis été mis à l'abri "à l'exception de trois qui se trouvent dans l'enceinte du Grand Rocher", une zone inaccessible au public, a précisé Sophie Ferreira-Le Morvan, directrice générale adjointe du Muséum national d'histoire naturelle, lors d'un point presse.

Ces trois babouins, "une vieille femelle, une femelle jeune et un petit", sont "toujours sous surveillance", et le zoo ne rouvrira pas ses portes tant qu'ils n'auront pas regagné leur enclos, a-t-elle ajouté. Une enquête interne doit être diligentée dans les prochains jours.

L'incident a été repéré en fin de matinée par un des soigneurs, qui a vu qu'un babouin avait rejoint le couloir de service utilisé par le personnel du zoo, situé à l'est de Paris et connu sous le nom de zoo de Vincennes, a indiqué la direction de ce site du Muséum national d'histoire naturelle.

"Le plan de secours a immédiatement été déclenché selon les procédures prévues: alerte de la brigade des sapeurs-pompiers, de la police nationale et de la préfecture, confinement des visiteurs et du personnel, mise en place de la procédure de capture animalière", a précisé le zoo dans un communiqué.

Au total, "une soixantaine de pompiers, une vingtaine de policiers et 100% du personnel, soit une soixantaine de personnes" ont été mobilisés, a souligné Mme Ferreira-Le Morvan.

"Parallèlement l'évacuation des visiteurs a été organisée par la police et la brigade des sapeurs-pompiers avec l'aide du personnel du Parc zoologique de Paris", a ajouté l'établissement. "Les animaux n'ont jamais eu accès au circuit de visite du parc, il n'y a jamais eu de contact avec le public", a insisté le zoo.

Les babouins sont des singes puissants qui attaquent parfois les hommes. Aucun des soigneurs n'a été en contact direct avec les singes qui sont toujours restés cantonnés "dans un espace fermé", a précisé le zoo.

Le 24 novembre dernier, c'était un tigre de 200 kg qui avait créé l'émoi à Paris. Après s'être échappé d'un cirque, situé dans l'ouest de la capitale française, le fauve avait été abattu par son propriétaire.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.