Culture

Le festival britannique d’art "Mawaqif",consacre une édition à l’Algérie

Publié par DKNews le 11-02-2018, 16h10 | 26
|

Le festival britannique "Mawaqif" a consacré samedi une édition spéciale à l'Algérie avec un programme culturel, artistique et thématique varié qui a rassemblé toute la journée jusqu’à tard dans la soirée, des membres de la communauté algérienne et un public londonien diversifié.

Une variété de spectacles a été programmée à la salle Rich Mix à l’est de Londres, pour faire connaître l’identité algérienne à travers la photo, le cinéma, le théâtre, le design et la musique.

L’objectif de l’événement était de faire connaître les diverses facettes de la culture algérienne "très peu connue" et "largement sous-représentée dans les scènes culturelles" au Royaume-Uni, a indiqué à l’APS Rachida Lamri, fondatrice du festival.Le festival tend aussi à "explorer et à faire découvrir la dimension africaine de l'identité algérienne", a-t-elle dit.

Parallèlement aux projections de films court et long métrage en présence de leurs réalisateurs, et aux spectacles de musique, une exposition photos et design et plusieurs ateliers thématiques ont été organisés.

Les tables rondes se sont penchées sur l’impact du changement climatique en Algérie, la situation de la femme algérienne et comment l'Algérie est représentée dans les médias britanniques et anglo-saxons, des thèmes qui ont suscité l’intérêt des participants même en l’absence d’experts.

Les spectacles de musique algérienne ont été animés par Yazid Fentazi pour le traditionnel, Nazim Zeriyab, qui fusionne les genres musicaux nord africains, et autres artistes.

Le long métrage "les bienheureux", le premier de Sofia Djama et le court métrage, Kandil el Bahr, de Damien Ounouri, présenté à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes 2016, ont fait salle comble et suscité un grand intérêt de l’assistance lors du débat qui a suivi leur projection.

A l’exception du dernier spectacle animé par le chanteur Nazim Zeriyab, l’ensemble du programme du festival était ouvert gratuitement au public. Une initiative visant à attirer le plus grand nombre possible de personnes, ont précisé les organisateurs.

Ceux qui ne connaissent pas l’Algérie et qui n’ont pas pu assister au festival, peuvent encore découvrir la diversité de sa culture, à travers l’exposition photos et design maintenue jusqu’au 25 février.

L’exposition est l’oeuvre de trois artistes algériens émergents, Hicham Gaoua, connu sous le nom d’El moustach, Lola Khalfa et Oualid Khelfi.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.