Histoire

TISSEMSILT : Commémoration de la bataille du 28 mai 1958 à Bab El Bekkouche (Lardjem)

Publié par ABED MEGHIT le 29-05-2018, 15h52 | 22
|

Les festivités de la commémoration du 60ème anniversaire de la bataille historique de « Bab El Bekkouche » a eu lieu lundi dernier au niveau de la commune de Lardjem. 

Un programme riche et varié a été prévu par les responsables de la wilaya de Tissemsilt, en collaboration  avec  l'organisation nationale des moudjahidines de la wilaya de Tissemsilt pour la célébration de cette journée à laquelle plusieurs personnalités étaient au rendez-vous. En effet, la journée a été marquée par la présence des autorités civiles et militaires, des représentants de l'organisation des enfants des chouhadas et des enfants de moudjahidine.

Avant de commencer les festivités, la délégation s'est rendue à la stèle et esplanade des Martyrs de la bataille pour la citation de la « fatiha » et le dépôt d'une gerbe de fleurs. Après une minute de silence et le prêche de l'Imam au niveau de l'endroit historique de la bataille, des festivités populaires ont été animées. C'est une journée inoubliable qu'à connue, la population de la ville de Lardjem.

Cette célébration concernait la bataille du Bab El Bekkouche, en présence des autorités locales civiles et militaires, aux côtés de la population de Lardjem, pour rendre un vibrant hommage aux chouhadas au nombre de 1242 tombés au champ d'honneur, dans cette bataille du 28 Mai 1958. Parmi les chouhadas tombés au champ d'honneur, nous citerons le commandant Si Amar. Il participa à la guerre à une étape de sa vie, ce qui lui permit de manipuler des armes. Une qualité qui lui servit grandement, au sein de l'ALN, qu'il a rejointe dés le début de la révolution.

Son expérience de l'arme, alliée à son engagement militant, lui permit de gravir rapidement les échelons au sein de l'ALN, pour se retrouver commandant dans la wilaya IV. C'est à la suite d'un encerclement, que le commandant Si Ameur , tomba au champ d'honneur, en compagnie de plusieurs autres combattants de l'ALN , le 28 Mai 1958 .Ses faits d'armes sont nombreux, et notamment, lors de la bataille de Bab El Bekkouche, dans la commune de Lardjem.

Cette bataille, qui coûta la vie à une centaine de militaires français, en cette journée du 28 Mai 1958. .Ils perdirent également deux avions militaires. Un aperçu historique, retraçant la vie du commandant Si Amar, tombé au champ d'honneur, a été présenté par un moudjahid de la région de l'Ouarsenis. Son itinéraire de combattant, a sérieusement «dérangé» l'armée coloniale, déclara celui-ci.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.