Santé

Le Soudan du Sud et l'OMS confirment 99 décès liés au paludisme au 1er semestre 2018

Publié par Dknews le 09-06-2018, 15h36 | 16
|

Le ministère sud-soudanais de la Santé et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ont déclaré que le paludisme a fait 99 morts et qu'environ 770.000 cas ont été signalés dans différentes régions du pays au cours du premier semestre de l'année 2018.

"Depuis le début de l'année 2018, au moins 769.966 cas de paludisme, dont 99 mortels, ont été enregistrés dans tout le pays", a déclaré jeudi soir aux journalistes Makur Matur Kariom, sous-secrétaire du ministère de la Santé. M. Kariom a également déclaré aux journalistes que le paludisme continue de tuer principalement les enfants et femmes enceintes de la plus jeune république du monde.

"Actuellement, le paludisme est la principale cause de maladie et de décès du Soudan du Sud, la plupart des cas et des décès survenant chez les enfants et les femmes enceintes, notamment dans les zones de conflit touchées par l'insécurité alimentaire et la malnutrition sévère", a-t-il expliqué.

Selon lui, le ministère de la Santé surveille de près les tendances dans le pays afin d'éviter de nouvelles contaminations pendant la saison des pluies.

L'officiel sud-soudanais a également fait savoir que le programme national de contrôle du paludisme et ses partenaires avaient finalisé les arrangements pour distribuer des produits essentiels, comme les médicaments et les moustiquaires imprégnées durablement d'insecticides, tout en menant des campagnes de pulvérisation dans les camps de personnes déplacées sélectionnés.

"Dans le cadre des efforts nationaux pour renforcer la sécurité sanitaire publique, le ministère de la Santé a établi un système national de surveillance de la maladie en collaboration avec la stratégie intégrée de surveillance et de réponse à la maladie de l'OMS dans la région africaine", a ajouté M. Kariom. 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.