Société

Détruire la sardine pour spéculer sur son prix est "immoral"

Publié par DK News le 09-10-2018, 18h57 | 35
|

Détruire la sardine pour spéculer sur son prix  est une pratique "immorale", a estimé mardi à Tipasa, le directeur général de la pêche et de l’aquaculture auprès du ministère de l’Agriculture et de la Pêche, Taha Hammouche.

Jeter à la mer des quantités de sardines pour maintenir un prix de vente élevé est une pratique "immorale déplorable", a soutenu M. Hammouche dans une déclaration à l’APS, en marge de l’ouverture de l’année pédagogique de la formation en pêche et aquaculture à Cherchel, estimant néanmoins qu’il s’agit d’une pratique  "isolée" et donc, non représentative de la déontologie des professionnels de ce secteur.

Il recommandé aux pêcheurs concernés de faire don de l’excédant ou des invendus aux foyers de personnes âgées et des orphelins, voire même aux hôpitaux au lieu de les jeter à la mer.

"Les services du ministère n’ont pas la prérogative d’intervenir sur le prix de la sardine, qui obéit à la règle de l’offre et de la demande » a-t-il, par ailleurs, assuré.

Interrogé sur la conservation de la sardine avec de la glace comme recommandé dernièrement par le responsables du port de Mostaganem, M.Hammouche a affirmé que la sardine est un produit "hautement périssable, qui ne peut faire l’objet de conservation ou de congélation, dans le souci de préservation de la sante du consommateur".

"Il est impératif de consommer la sardine, le même jour ou elle a été pêchée", a- t-il conseillé.

Pour rappel, le directeur général de l’Entreprise de gestion des ports et abris-pêche de la wilaya de Mostaganem, L’ghouthi Madani avait révélé dimanche dernier, dans une déclaration à l’APS, que la destruction des invendus de la journée de samedi s’est faite de façon légale et suivant les procédures en vigueur.

Il s’agit, en l’occurrence, d’un excédant de sardines estimé à trois tonnes (soit 150 caisses).

Lghouti avait, également, fait part de l’examen au niveau de ses services, de la possibilité du lancement d’une unité de production de glaces au niveau de la pêcherie du port de Salamandre, ou d’un site mitoyen, pour un investissement de 15 millions de DA ou à défaut, "offrir la possibilité à des operateurs privés, pour assurer cette matière(glace) nécessaire, selon lui , pour conserver ce produit.

Par ailleurs, le même responsable a fait part de l’entrée en exploitation prochainement de 65 projets en aquaculture à l’échelle nationale, d’une capacité de production globale de 35.000 tonnes de poisson/an.

En 2017, quelque 66 projets en aquaculture, d’une capacité de production globale de 35.000 tonnes de poisson/an, sont entrés en production, sur un total de 300 investissements similaires actuellement en cours d’examen à l’échelle nationale, a-t-il relevé.

Sur un autre volet, M.Hammouche a annoncé, dans son intervention, la formation d’une centaine de plongeurs professionnels à l’école d’El Kala( W.de Taref) en perspective du lancement de la campagne de pèche au corail, dont il n’a pas fixé la date.

Ces plongeurs sont destinés à soutenir sur le terrain, prés de 180 autres plongeurs opérationnels, formés durant ces trois dernières années, au niveau de la même école, a-t-il informé.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.