Régions

Tipasa : Le glissement de terrain à l’hôpital de Koléa dû à la corrosion de la conduite principale des eaux usées

Publié par DK NEWS le 11-05-2021, 18h09 | 10
|

L’érosion de la conduite principale des eaux usées et pluviales a causé un "important" glissement de terrain au niveau de l’hôpital Fares Yahia de Koléa, selon les premiers résultats des enquêtes réalisées par les services techniques de la wilaya de Tipasa.
Le glissement de terrain, enregistré dernièrement au niveau de la partie Sud de l’hôpital Fares Yahia construit en 1943, a été à l’origine de l’effondrement du mur d’enceinte et à l’émanation d’odeurs nauséabondes suite à la dégradation de la conduite principale des eaux usées. Un problème requérant une prise en charge dans "les plus brefs délais" a indiqué, lundi, le président de la commune de Koléa, Kouider Youcef. Selon le premier constat technique réalisé par les services de la wilaya (directions des ressources en eau et des travaux publics) "l’origine principale de ce glissement de terrain est due à l’érosion des fondations de la conduite principale des eaux usées et pluviales se déversant dans l’Oued Mazafran et traversant le centre-ville de Koléa, via l’hôpital Fares Yahia", a déclaré à l’ APS le wali de Tipasa, Labiba Ouinaz.
Des instructions ont été données à la direction de l'urbanisme, de l'architecture et de la construction, a-t-elle ajouté, pour réaliser une étude technique afin de protéger le site et renforcer cette structure sanitaire vitale.
Mme. Ouinaz a signalé, en outre, s'être déplacée sur les lieux pour "constater sur place l'ampleur de l'incident et discuter avec les responsables de cet hôpital et ceux de la commune de Koléa des solutions susceptibles d’être apportées à ce problème", a-t-elle souligné. Pour rappel, le premier glissement de terrain, causé par cette conduite principale des eaux usées, remonte à l’an 2000, mais le problème persiste toujours en dépit du risque encouru tant pour la santé publique que pour cet établissement sanitaire. 
 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.