Régions

Tlemcen : Une autonomie de la gestion financière des Maisons de jeunes, une nécessité (rencontre)

Publié par DK NEWS le 24-10-2021, 14h45 | 15
|

Les participants à la première rencontre régionale des directeurs des Maisons de jeunes dans l’Ouest et le Sud-ouest du pays ont plaidé, samedi à Tlemcen, pour une gestion financière autonome de ces établissements. Au cours de la rencontre tenue au parc national de Tlemcen, le président de la Fédération nationale des Maisons de jeunes, Hadi Mansour, a estimé "nécessaire de penser à de nouvelles méthodes pour la réhabilitation des maisons de jeunes sur le plan de la gestion financière", soulignant que ces dernières sont dans "une situation difficile qui a fait d’elles des dortoirs, sortant ainsi de la mission qui leur est dévolue en matière de développement du tourisme, de l’insertion des jeunes et de la création de liens au travers le jumelage".
Cette rencontre, a-t-il considéré, "est une occasion pour étudier et analyser profondément les problèmes auxquels sont confrontées les Maisons de jeunes. Avec la conjugaison des efforts de tous, il s’agira d’élaborer un projet et le soumettre à la tutelle en vue de trouver des solutions à la situation actuelle concernant l’administration et la gestion des maisons de jeunes". De son côté, le vice-président de cette fédération et directeur de la maison de jeunes de Bouhanifia (Mascara), Belkebir Ben moussa, a indiqué que "les maisons de jeunes souffrent, depuis 2010, de l’arrêt des activités et du manque des revenus et ce, après leur rattachement aux offices des établissements des jeunes qui gèrent les questions administratives et financières des maisons de jeunes plus que les activités destinées à cette frange de la société". Le membre du bureau fédéral des maisons de jeunes, représentant de la wilaya de Nâama, Mohamed Karoubi, a insisté, quant à lui, sur la nécessité d’une autonomie financière et une libre gestion des maisons de jeunes, seules capables de gérer les dépenses des visites concernant les échanges. Le directeur de la Maison de jeunes de Nâama, Boukhari Ali, a rappelé que "l’étape traversée par les maisons de jeunes durant la gestion financière autonome était plus active et productive sur le plan pédagogique, par rapport à l’étape actuelle où les Maisons de jeunes sont gérées sous la tutelle de l’ODEJ", soulignant, que durant cette première étape, les revenus financiers étaient exploités dans la programmation d’activités variées au profit des jeunes. Le directeur de la jeunesse et des sports de Tlemcen, Ouahid L aïachi, a insisté, quant à lui, sur la nécessité de diagnostiquer la réalité vécue des Maisons de jeunes, afin de mettre en place de nouveaux mécanismes pour développer le tourisme pédagogique. Il a indiqué que "la situation des Maisons de jeunes est paralysée sur les plans de la gestion et de la dynamique et il est nécessaire de réfléchir à la manière de les gérer pour atteindre les objectifs voulus et sortir avec des recommandations efficaces au bénéfice de la dynamique des maisons de jeunes". Cette rencontre, d’une journée organisée par la Fédération nationale des Maisons de jeunes, a vu la participation des directeurs des établissements de 22 wilayas dans l’Ouest et le Sud-ouest du pays. Elle sera suivie par une rencontre similaire dans la wilaya de Batna. 
 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.