Histoire

El Hachemi Assad : "L'Algérie est une nation ancienne dont l'authenticité ne peut être mise en doute"

Publié par Dknews le 03-07-2022, 18h33 | 10
|

Le secrétaire général du Haut-Commissariat à l’Amazighité (HCA), Si el Hachemi Assad, a souligné, samedi à Oran, que l’Algérie était une nation ancienne dont l’authenticité ne peut être mise en doute par ses ennemis qui s’attaquent à sa stabilité et sécurité.

Présidant l'ouverture d'un colloque scientifique intitulé "L'Algérie, société, nation et nomination" initié par le HCA, dans le cadre des activités scientifiques retenues au titre des JM Oran-2022, M. Assad a  rappelé que des études scientifiques caractérisées par la rigueur et la rationalité ont établi sans équivoque que l'Algérie était le berceau de l'humanité et une nation ancienne.

"Sur ce plan, il n'y a pas de place pour le doute, le marchandage ou la manipulation de la part des ennemis qui s'attaquent à la sécurité et à la stabilité du pays", a-t-il ajouté.

Dans ce contexte, il a rappelé que la Constitution de 2020 a consacré l'authenticité du peuple algérien. "Dans son préambule, la Constitution souligne que + le peuple algérien est un peuple libre et déterminé à le rester, son histoire s'étendant sur des milliers d'années, une chaîne continue de liens de lutte et de djihad qui a toujours fait de l'Algérie le berceau de la liberté, la terre de la fierté et de la dignité+", a-t-il indiqué.

Le même intervenant a souligné que le HCA, au cours de ses 27 année  d'existence, a réalisé de nombreux travaux scientifiques et culturels, dont le colloque organisé samedi à Oran, visant à insuffler la fierté d'appartenance à la nation algérienne, et coopère dans ce domaine avec de nombreux organismes, universités et centres de recherche algériens, dont l'université Oran 2 "Mohamed Benahmed" et le Centre de recherche en anthropologie sociale et culturelle (Crasc) d’Oran.

Si El Hachemi Assad a souligné l'importance de ce forum scientifique, qui discutera pendant deux jours des "cadres de référence qui définissent l'identité à travers les outils généalogiques utilisés dans le système des noms propres algériens, qui vise, à travers la recherche scientifique académique, à mettre en valeur l’Algérianité et ses manifestations culturelles".

Pour sa part, le directeur du CRASC, Amar Manaa, a noté que "le premier forum du genre en Algérie a été organisé sur les systèmes de dénomination des savants et des hommes de culte et de culture (Onomastique), sachant qu’il a été organisé à l'occasion des célébratio ns commémorant le 60e anniversaire de l'indépendance nationale".

Le même intervenant a souligné que "les tentatives coloniales de déracinement et d'effacement de la personnalité algérienne ont échoué après 132 ans de colonialisme", ajoutant que "les pratiques sociales algériennes face à l'oppression et à la pression coloniale ont permis de préserver les usages des ancêtres liés aux noms géographiques et des noms de personnes de manière ayant permis de préserver le patrimoine de notre pays, dans ce domaine".

Le Professeur Farid Benramdane, de l'Université "M'hamed Bouguerra" de Boumerdes, a salué l'agrément par le ministère de l'intérieur, des Collectivités locales et de l’aménagement du territoire du Groupement algérien des noms propres, une association qu'il préside et qui regroupe des professeurs et chercheurs intéressés par les questions d'identité nationale, y compris la question des noms et des appellations. Ce groupement travaille dans ce domaine en coordination avec le HCA et d'autres institutions étatiques.

Lors de la première séance du colloque, Farid Benramdane a fait une intervention sur l'origine de la ville d'Oran et les noms des lieux célèbres qui la composent, de l'histoire ancienne à ce jour.

Le recteur de l'université Oran 2, "Mohamed Benahmed", Smaïn Balaska, a annoncé à cette occasion le lancement d'un programme de coopération entre l'université et le HCA, à travers la participation de dizaines de chercheurs spécialisés, affiliés à l'université, à des recherches et des séminaires pour les laboratoires et les centres de recherche sur des sujets d'intérêt pour le HCA.

Lors de ce colloque, tenu au siège de l'Organisation nationale des moudjahidine à Oran, en coordination avec l'université Oran 2 "Mohamed Benahmed" et le CRASC, 23 interventions scientifiques ont été programmées, en cinq séances, abordant les cadres de référence qui définissent l'identité à travers les outils généalogiques utilisés dans le système des noms propres algériens.

En marge du colloque, M. Assad a annoncé l'achèvement des démarches administratives et pédagogiques pour l'ouverture d'un département de langue et culture amazighs, à la prochaine rentrée, au niveau de l'Université Hassiba Ben Bouali de Chlef, pour renforcer l'enseignement de cette filière à travers l'Algérie.

Il a également noté que l’enseignement de la langue et de la culture amazighs dans les universités algériennes connaît un développement important, avec l’existence de cinq classes universitaires relativement anciennes et une nouvelle à l’université de Tamanrasset, dont la première promotion d’étudiants est sortie cette année.

Le SG du HCA a également souligné les efforts consentis par l’Etat pour la promotion de Tamazight, à travers les systèmes de l’éducation et de la communication, ainsi que dans le cadre de la coopération avec les établissements de l’enseignement supérieur et les différentes instances.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.