Actualité

Justice : L’ancien ministre Tahar Khaoua condamné à 10 ans de prison ferme

Publié par Dknews le 03-08-2022, 18h12 | 10
|

 Le Pôle pénal économique et financier du Tribunal de Sidi M'hamed (Alger) a condamné, mercredi, l’ancien ministre des Relations avec le Parlement, Tahar Khaoua, à une peine de dix (10) ans de prison ferme dans une affaire de corruption où il est poursuivi avec son fils et d’autres accusés.

Le fils de Tahar Khaoua, Zakaria, a écopé d’une peine de quatre (4) ans de prison ferme avec la confiscation de tous les avoirs et biens immobiliers des accusés. Tahar et Zakaria Khaoua ont également été condamnés à verser solidairement au Trésor public 100 millions de dinars.

Une peine de trois (3) ans de prison ferme assortie d'une amende de 100.000 dinars a, par ailleurs, été prononcée contre l'ancien wali de Batna, Mohamed Slamani, accusé dans la même affaire.

Pour le délit de non-dénonciation, une peine d’un (1) an de prison avec sursis assortie d'une amende de 100.000 dinars a en outre été prononcée contre l'ancien directeur de l'Agence CPA de Batna, Abdelaziz Abdelhak.

Les autres accusés dans cette affaire ont été acquittés par le tribunal qui a ordonné la mainlevée de leur contrôle judiciaire.

Les coaccusés dans ces affaires sont notamment poursuivis pour trafic d'influence en vue d'obtenir d'indus avantages, enrichissement illicite, blanchiment d'argent, menace de diffamation, acceptation de chèques de garantie et faux témoignages.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.