Hi-Tech

Espace : La NASA découvre le trou noir le plus éloigné jamais détecté

Publié par DK NEWS le 07-11-2023, 14h40 | 3
|

Des astronomes américains ont découvert le trou noir le plus éloigné jamais détecté aux rayons X, grâce aux télescopes de la NASA, a déclaré lundi l'agence spatiale américaine.   

Le trou noir se trouve à un stade de croissance précoce qui n'avait jamais été observé auparavant, sa masse étant similaire à celle de sa galaxie hôte. En combinant les données de l'observatoire de la NASA Chandra X-ray Observatory et ceux du télescope James Webb Space Telescope de l'agence, une équipe de chercheurs a pu trouver le signe indicateur d'un trou noir en croissance, 470 millions d'années seulement après le big bang.

Ce résultat pourrait expliquer comment certains des premiers trous noirs supermassifs de l'univers se sont formés, a dit la NASA. L'équipe a découvert ce trou noir dans une galaxie nommée UHZ1 en direction de l'amas de galaxies Abell 2744, situé à 3,5 milliards d'années-lumière de la Terre.

Les données du Webb ont cependant révélé que la galaxie est beaucoup plus éloignée que l'amas, à 13,2 milliards d'années-lumière de la Terre, où l'univers n'avait que 3% de son âge actuel, selon la NASA.  

                  Les Etats de l'ESA s'accordent pour un "soutien financier" aux fusées Ariane 6 b 

Les 22 Etats membres de l'Agence spatiale europénne (ESA) se sont accordés pour fournir un "soutien financier" afin d'assurer la viabilité économique et la compétitivité des fusées Ariane 6 et Vega-C, stratégiques pour l'accès autonome de l'Europe à l'espace, a annoncé lundi le directeur de l'ESA général Joseph Aschbacher.

Cet accord, conclu à l'occasion d'un sommet spatial à Séville (Espagne), comprend une subvention annuelle d'un maximum de 340 millions d'euros pour financer l'équilibre économique du lanceur lourd européen Ariane 6 du 16e au 42e vol.

Cela correspond aux lancements prévus de 2026 jusqu'à l'horizon 2030. L'équilibre financier des 15 premiers vols était déjà assuré par un précédent accord.

Pour la petite fusée italienne Vega-C, clouée au sol après un accident en décembre 2022, la subvention des Etats pourra atteindre 21 millions d'euros annuels du 26e au 42e vol, selon M. Aschbacher. Ces subventions doivent permettre d'assurer aux deux fusées de faire face à la féroce concurrence internationale, en particulier de l'américain Space X, qui tire à lui seul près de deux fusées par semaine. Outre la subvention, l'ESA s'est de son côté engagée à acheter quatre vols dits "institutionnels" par an à Ariane 6 et trois à Vega-C pour mettre en orbite des satellites européens.  

                      L'Europe spatiale propose une compétition pour fabriquer un vaisseau-cargo  

Le Conseil de l'Agence spatiale européenne (ESA) va lancer une compétition d'industriels pour offrir un service de transport cargo vers la Station spatiale internationale d'ici 2028, a annoncé son directeur général lundi. Le projet nécessitera "des capacités de transport, d'arrimage et de rentrée (dans l'atmosphère), choses que l'Europe ne possède pas à ce jour", a remarqué le directeur général de l'ESA (22 Etats membres), Josef Aschbacher, dans son discours introductif à ce conseil qui réunit les ministres européens à Séville (Espagne).

 Le programme de vaisseau-cargo permet de "dire, voilà nous devons maintenir de grandes missions, mais nous démarrons petit pour ne pas perdre de temps", a expliqué une source proche des discussions. M. Aschbacher a proposé lundi une "compétition entre des entreprises européennes innovantes", pour un service qui "pourrait évoluer plus tard vers un véhicule habité et servir d'autres destinations au-delà de l'orbite basse".

 Ce projet implique "plus d'autonomie pour l'Europe en orbite basse", selon une source proche des négociations. Le financement de l'ESA pour la première p hase du projet "est déjà sécurisé", selon M. Aschbacher, et "sera complété avec des contributions privées".

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.