Société

Autriche : Des militants contre l'inaction climatique saisissent la CEDH

Publié par DK NEWS le 11-11-2023, 15h52 | 5
|

Quatre Autrichiens et l'ONG Global 2000 ont annoncé vendredi avoir saisi la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) après le rejet de leur plainte pour "faire valoir" auprès 
du gouvernement "leur droit" d'utiliser des énergies dites "propres".   

"Nous allons largement manquer nos objectifs avec la politique climatique existante", a déclaré Johannes Wahlmüller, porte-parole de l'organisation pour le climat et l'énergie.

"Ce n'est que si les bonnes décisions sont prises maintenant que nous pourrons nous affranchir du charbon, du pétrole et du gaz" d'ici à 2040, a-t-il ajouté dans un communiqué.

En juin, la Cour constitutionnelle autrichienne avait rejeté leur recours, reconnaissant certes l'obligation de l'Etat à agir, mais estimant que "le choix des mesures à adopter incombait au législateur démocratiquement légitimé" plutôt qu'à la justice.

Or "la Cour constitutionnelle aurait dû se demander si l'Autriche manque actuellement de mesures de protection ou si les mesures existantes sont inappropriées pour atteindre l'objectif", estime l'avocat Reinhard Schanda, cité dans le même communiqué.

La plainte est déposée par l'ONG et au nom de quatre personnes affectées à divers degrés par la crise climatique.

La Cour qui siège à Strasbourg a indiqué ne pas avoir reçu la plainte à ce stade. Dans une autre affaire, la requête contre l'inaction climatique d'enfants soutenus par Fridays for Future, le mouvement inspiré par la Suédoise Greta Thunberg, avait été jugée irrecevable l'été dernier par la justice autrichienne, alors que la législation qui date de 2011 ne comporte pas d'obligation de résultats en terme de réduction des gaz à effet de serre.

Les Verts, qui gouvernent avec les conservateurs, sont favorables à une révision de la loi, mais ils se heurtent aux résistances de leurs partenaires qui craignent de mettre en danger l'économie déjà morose.

D'autres procédures pour inaction climatique sont en cours dans le pays alpin de 9 millions d'habitants.

En 2021, un Autrichien atteint de sclérose en plaques a notamment saisi la CEDH, affirmant que le réchauffement de la planète avait aggravé son état.

Un nombre croissant d'organisations et de particuliers se tournent à travers le monde vers les tribunaux pour contester ce qu'ils considèrent comme l'inaction des gouvernements en matière de prévention du réchauffement climatique.

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.