Actualité

Activités des Partis politiques : Osmani appelle les nouvelles générations à la protection du legs de la Révolution de Novembre 1954

Publié par DK NEWS le 11-02-2024, 14h13 | 3
|

Le président du parti «Sawt chaâb», Lamine  Osmani, a appelé, samedi à Tiaret, la génération de l’indépendance à la  protection du legs révolutionnaire de novembre en prônant une action  «sérieuse, loin des querelles politiciennes».   

M. Osmani a souligné, lors d’un meeting populaire, que l’Algérie doit  travailler conformément aux enseignements de notre religion et du legs de  nos révolutionnaires, qui ont préservé et sauvegardé l’honneur et libéré le  pays. «Nous, en tant que génération de l’indépendance, nous devons protéger  cet héritage loin des querelles politiciennes, car le pays a besoin de tous  ses enfants», a-t-il déclaré.

Il a souligné que les positions de sa formation politique sont «stables»  et «cohérentes «avec les positions de l’Etat algérien en matière de  politique étrangère, notamment à l’égard de la question palestinienne,  affirmant, dans ce cadre, que «son parti œuvre à mobiliser le peuple pour  protéger cette cause».

Concernant l’activité de son parti, Lamine Osmani a indiqué que «Sawt  Chaâb» a placé ses militants, en l’espace de quatre années, dans  différentes assemblées élues nationale et locales, contribuant de la sorte  à l’évaluation de la situation et à soulever les préoccupations du peuple  et ses ambitions en les soumettant aux décideurs.

Il a salué, en outre, la détermination du Président de la République à  instaurer le changement, insistant, à ce sujet,» sur la nécessite  d’intensifier les efforts des hommes et des femmes (...),  armés du savoir pour assurer un réel changement et contrer les forces qui  œuvrent pour empêcher cette issue».  «Nous pouvons être différents avec nos partenaires politiques dans la  manière de gérer les institutions, ce qui constitue un indicateur sain qui  confirme l’existence d’une pratique démocratique dans notre pays, mais la  défense du pays et ses constantes sont non négociables»,  a-t-il conclu.  

                        El Bina s’active à renforcer la communication avec les forces nationales et relancer le dialogue avec les élites (Bengrina)   

Le président du Mouvement national El Bina  Abdelkader Bengrina a souligné, samedi à Tlemcen, que les activités de son  parti interviennent aujourd’hui pour renforcer la communication avec les  forces nationales, relancer le dialogue avec les élites et participer à  aiguiser les consciences et la vigilance.

 Animant un meeting populaire à la Maison de la Culture Abdelkader Alloula,  M. Bengrina a indiqué que «l’Algérie, qui a connu ces dernières années, à  l’instar de tous les pays du monde, une situation économique difficile en  raison des crises mondiales et les troubles des marchés, évolue vers le  renforcement de l’économie, sa structuration, la lutte contre la  corruption, la protection des classes moyennes et vulnérables, sortir de la  dépendance au hydrocarbures, assurer la sécurité alimentaire et la  disponibilité des médicaments, ainsi que vers d’autres politiques qui ne  peuvent être effectives qu’avec le concours de tous».

Il a souligné, en outre, que «la symbolique historique, liée à aux  références et à la lutte nationales, n’aurait pas pu durer, sans la  solidité de l’unité nationale et la force de la cohésion entre le peuple et  les institutions du pays pour protéger notre souveraineté nationale»,  ajoutant que «l’initiative de notre mouvement lors du colloque sur la  cohésion nationale s’est inspirée de cette histoire». «Nous avons voulu, à  travers la réactivation des forces nationales, ainsi que l’ensemble des  composantes politiques et sociétales, construire une muraille nationale et  renforcer le front intérieur».

Il a estimé, en outre, que «ce qui se passe au Mali annonce une expansion  des tensions de la mer Rouge à l’océan Atlantique, de manière à plonger la  région arabe et les pays du Sahel dans une situation marquée par les  troubles et l’instabilité», soulignant que «l’Algérie a un rôle majeur et  lourd, mais nécessaire, pour empêcher cette dérive».

Le président du Mouvement national d’El Bina a salué, dans ce cadre, le  soutien continu de l’Algérie à la cause palestinienne en tant «que cause  juste et sacrée».  

                    Le RND exhorte la classe politique à sensibiliser les citoyens  sur les différents enjeux du moment  

Le secrétaire général du Rassemblement national  démocratique (RND), Mustapha Yahi, a appelé, samedi à partir de Djelfa, la  classe politique nationale à sensibiliser les citoyens sur les différents  enjeux du moment et les «plans et complots des forces du mal qui ciblent la  sécurité et la stabilité de notre pays». M. Yahi, qui animait un meeting de son parti à la salle du théâtre  régional Ahmed-Benbouzid, a estimé que les jeunes sont «les plus visés par  les forces du mal, ils doivent donc constituer l’axe essentiel des  campagnes de sensibilisation des partenaires politiques pour ne pas devenir  une proie facile pour ceux qui sèment leur venin et calomnies sur les  réseaux sociaux».

Sur un autre volet, l’orateur a indiqué que sa formation «salue et  soutient les efforts du président de la République, M. Abdelmadjid  Tebboune, visant à consacrer la réconciliation globale entre les frères  libyens et à soutenir la stabilité de leur pays».

Le SG du RND a également souligné que l’Algérie mène, au sein du Conseil  de sécurité de l’ONU, «une bataille diplomatique honorable, avec les Etats  libres de par le monde, contre les crimes perpétrés par l’entité sioniste  contre du peuple palestinien». Il a noté à ce propos que l’Algérie a réussi, en un mois, en tant que  membre non-permanent du Conseil de sécurité, à être à l’origine de deux  sessions urgentes de l’ONU, tout en présentant un projet de résolution pour  un cessez-le-feu immédiat dans la bande de Ghaza». Sur un autre plan, M. Yahi, qui a déploré le constat, ces derniers temps,  d’un «discours pessimiste et alarmiste» chez certains partis, a appelé la  classe politique, dans toutes ses composantes, à «adopter un discours  optimiste et confiant en l’avenir», tout en les exhortant à «éviter les  propos irresponsables et démoralisateurs pour les citoyens».

«En ce contexte géopolitique agité, nous appelons la classe politique à  jouer un rôle capital dans la société, en sensibilisant les citoyens sur  les acquis réalisés ces dernières années et la nécessité de les valoriser  et d’en faire un tremplin pour d’autres acquis dans la démarche  d’édification de l’Algérie qui a besoin de tous ses enfants, sans exclusion  aucune», a soutenu le SG du RND.   

 

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.