Actualité

Centres d'entrepreneuriat : Début d'une session de formation pour des étudiants porteurs de projets de micro-entreprises

Publié par DK NEWS le 11-02-2024, 15h34 | 2
|

Le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Kamel Baddari, a présidé, samedi à Alger, en compagnie du ministre de l'Economie de la connaissance, des Start-up et des Micro-entreprises, Yacine El-Mahdi Oualid, la cérémonie de lancement de la session de formation des Centres de développement de l'entrepreneuriat (février 2024) au profit des étudiants porteurs de 700 projets de micro-entreprises éligibles au financement par l'Agence nationale d'appui et de développement de l'entrepreneuriat (ANADE).

S'exprimant lors de la cérémonie, organisée à la Faculté des sciences de l'information et de la communication de l'Université d'Alger 3, M. Baddari a fait savoir que son secteur œuvrait avec le ministère de l'Economie de la connaissance, des Start-up et des Micro-entreprises à "créer les conditions favorisant le développement des aptitudes de l'étudiant-entrepreneur en accord avec les besoins de l'Université moderne dans l'Algérie nouvelle".

Pour atteindre cet objectif, "il importe de réunir les conditions de formation d'un étudiant-entrepreneur tourné vers l'innovation, d'où la création des Centres de développement de l'entrepreneuriat, qui outre la formation, permettent aux étudiants d'acquérir des aptitudes fondamentales et professionnelles", a-t-il soutenu.

Les directeurs des 102 Centres de développement de l'entrepreneuriat "ont été formés avec l'accompagnement des cadres du ministère de l'Economie de la connaissance", a-t-il fait savoir, annonçant "la formation prochaine d'un premier groupe de 700 étudiants diplômés en juin 2023, avant de former d'autres groupes pour atteindre 3.700 étudiants".

En plus des 102 Centres d'entrepreneuriat existants, "d'autres seront créés selon les critères établis avec le ministère de l'Economie de la Connaissance pour devenir des fleurons de la formation des étudiants à même de créer une communauté entrepreneuriale, innovante et créatrice de richesse aux niveaux local et national", a affirmé le ministre.

"Tous les textes juridiques réglementaires ont été établis pour faire de l'entrepreneuriat un des objectifs de l'Université algérienne conformément à l'engagement 41 du président de la République".

Pour sa part, M. Yacine El-Mahdi Oualid a affirmé que les cadres des deux secteurs "ont consenti d'importants efforts pour créer des Centres d'entrepreneuriat et mettre en place un programme de formation ambitieux au profit des étudiants en vue de sensibiliser à l'importance de l'entrepreneuriat en milieu universitaire, en veillant à doter les étudiants des aptitudes requises pour la création de leurs propres entreprises et à les accompagner".

"Le programme de formation, élaboré par une commission d'experts, en partenariat avec l'Organisation internationale du travail (OIT), dans le respect des normes internationales, se décline en trois parties : formation théorique, formation pratique et accompagnement des porteurs de projets par des entrepreneurs", a-t-il expliqué.

Selon lui, l'objectif principal est de "multiplier le nombre d'entrepreneurs en Algérie pour aller vers un entrepreneuriat ambitieux en investissant dans l'Université".

A cet effet, il a été procédé à l'organisation de campagnes de sensibilisation en direction de 700.000 étudiants au niveau national, au lancement, en 2023, de la plateforme électronique dédiée à l'entrepreneuriat +Moukawil+ et à la création du guide de l'entrepreneur, qui sera distribué aux étudiants, a souligné le ministre, rappelant également le lancement, il y a deux semaines, de la plateforme de l'auto-entrepreneur, qui "offre aux étudiants la possibilité d'accéder au monde de l'entrepreneuriat sans avoir à se déplacer et de bénéficier de la carte de l'auto-entrepreneur, de la sécurité sociale et du numéro fiscal".

De son côté, le recteur de l'Université d'Alger 3, Khaled Rouaski, a souligné que cette session de formation était "un jalon important dans le processus de formation dans l'Université algérienne à même d'accompagner les efforts du développement national", saluant "les réformes opérées dans l'Université et le partenariat établi avec différents secteurs pour soutenir les projets économiques".

A cette occasion, les deux ministres se sont rendus dans une salle de formation, où ils ont écouté des explications sur le programme dispensé, avant de visiter les stands d'une exposition d'étudiants start-uppers.

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.