Santé

Cancer: Les Etats-Unis répètent que le glyphosate n'est pas cancérigène

Publié par Dk News le 04-05-2019, 15h10 | 6
|

L'Agence américaine de protection de l'environnement (EPA) a réaffirmé mardi que l'herbicide glyphosate n'était «probablement pas cancérigène pour les humains», mais a recommandé un nouvel étiquetage pour réduire les risques écologiques, en particulier pour les papillons.

«L'EPA n'a identifié aucun risque de santé publique relatif aux utilisations actuelles du glyphosate», a déclaré Andrew Wheeler, administrateur de l'EPA, dans un communiqué.

L'agence propose en revanche que les étiquettes avertissent dorénavant du danger de la dérive du produit dans l'air pour les pollinisateurs, et notamment pour le papillon monarque.

Le glyphosate a été développé par l'entreprise américaine Monsanto, rachetée en 2018 par le groupe allemand Bayer. Les étiquettes aux Etats-Unis devront indiquer à l'avenir que la pulvérisation aérienne ne peut avoir lieu plus de 3 mètres au-dessus des cultures, ni si le vent dépasse les 24 kilomètres par heure. Au sol, la pulvérisation ne pourra se faire plus de 1,2 mètre au-dessus des plantes et l'appareil ne devra pas pulvériser de gouttelettes plus petites que le réglage «fin».

D'autres changements à la réglementation actuelle sont proposés, par exemple pour l'utilisation du glyphosate sur l'eau. L'EPA considère que le produit présente une «toxicité faible» pour les abeilles et qu'il pose des «risques potentiels» pour les plantes et les oiseaux. Après une période de consultation publique, l'agence publiera sa réglementation finale à la fin de l'année 2019.

Le ministre de l'Agriculture Sonny Perdue a salué une décision «fondée sur la science», soulignant que les Etats-Unis avaient la même position sur le glyphosate que d'autres pays (l'Europe et le Canada ne considèrent pas non plus le glyphosate comme cancérigène).

Le Centre international de recherche sur le cancer, une émanation de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a considéré en 2015 que le glyphosate était «probablement cancérigène».

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.